Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/09/2009

Vous avez dit des virus naturels ? Les brevets BAXTER

Un correspondant que nous remercions vivement nous a adressé la preuve que les Laboratoires Baxter déposent des brevets et créent à l'avance des virus pour nous inoculer des maladies handicapantes ou mortelles.

Faites votre choix de virus, par lequel  vous voulez être contaminés en vous faisant vacciner ?

Des Laboratoires Pharmaceutiques très prévoyants et dotés de talents de voyance qui sont capables de créer des virus de toutes pièces plusieurs mois ou années par avance avant que l'OMS ne déclare les pandémies mondiales.

Toutes ces organisations mondiales criminelles qui travaillent pour notre bien-être et notre santé, bénévolement bien sûr !

Pour l'instant le Gouvernement nous assure que la vaccination ne sera pas obligatoire en France mais fortement recommandée.

Sachant que l'OMS coordonne la vaccination sur 194 pays, qu'en sera-t-il lorsque l'OMS annoncera la soi-disant pandémie mondiale pour être au niveau 6 ? La France nous imposera-t-elle la vaccination obligatoire ?

NE VOUS FAITES PAS VACCINER !

BREVETS BAXTER


Nous avons essayé à plusieurs reprises et sur plusieurs jours de récupérer le Brevet obtenu par BAXTER mais nous avions  toujours des messages d'erreur.

Nous avons changé de navigateur Internet pour pouvoir l'avoir tout entier (20 pages). Vous l'avez en téléchargement ci-dessous:


A la page 13 vous pouvez voir que le virus de la grippe porcine HIN1 est listé « parmi de nombreux autres » dont extrait de la Demande de Brevet : [0056] « Un vaccin peut être utilisé entre autres comme injection prophylactique contre une maladie liée à un virus. Parmi les intégrations particulièrement préférées, la composition ou vaccin comprend plus d’un antigène, p. ex. 2, 3, 4, 5, 6, 7 ou 8, en particulier de différentes souches de virus, sous-types, ou types tels que la grippe A et la grippe B, sélectionnés en particulier à partir d’un ou plus des sous-types humains de H1NI1, H2N2, H3N2, H7N7, H1N2, H9N2, H7N2, H7N3, H10N7, des sous-types de la grippe porcine H1N1, H1N2, H3N1 et H3N2, des sous-types de la grippe canine ou équine H7N7, H3N8 ou des sous-types aviaires H5N1, H7N2, H1N7, H7N3, H13N6, H5N9, H11N6, H3N8, H9N2, H5N2, H4N8, H10N7, H2N2, H8N4, H14N5, H6N5, H12N5. »


Donc BAXTER a déposé des brevets pour d'autres souches virales.

Avez-vous compris ce que cela veut dire ?

Qu'ils sortiront autant de pandémies mondiales que de souches virales et de brevets qu'ils auront déposés et obtenus par avance.

Pour le brevet du virus H1N1, nous avons fait une copie d'écran avant que l'info ne disparaisse pas, vous avez le fichier

Vous noterez donc que les Laboratoires Baxter sont trés prévoyants et attentifs à notre santé, dans la mesure où la demande de brevet a été déposée 20 mois avant la déclaration de la pandémie mondiale par l'OMS. Le brevet a été enregistré le 31 août 2008 soit 8 mois avant que l'OMS ne déclare la pandémie mondiale et longtemps La demande de brevet a été enregistrée longtemps avant que la grippe porcine mexicaine supposée est apparue comme "une nouvelle souche" d’un virus provenant d’une « ferme porcine » au Mexique.

Le nom du vaccin : VAC-6416 PROV

Puis nous avons récupéré la méthode de production du vaccin dans le fichier United States Application - Baxter.

La métode a été validée le 5 mars 2009 soit quelques jours avant l'inauguration des Laboratoires Sanofi-aventis au Mexique le 9 mars 2009, mais il y a aussi une chose intéressante au niveau des dates.

Le 2 Avril 2009 Sanofi aventis acquière les laboratoires Kendrick à Mexico.

Et comme les affaires prospèrent depuis l'annonce de la pandémie par l'OMS, le 1er Septembre 2009 une filiale de Sanofi Pasteur, la Shantha Biotechnics remporte d’importants contrats de vaccins auprès d’une agence des Nations Unies - Shantha remporte les contrats du vaccin pentavalent SHAN5™ (DTP, HiB, Hep.B) pour 2010-2012


Pour vérifier vous-même ce brevet, voici le lien vers le bureau des Brevets des Etats Unis :

Partez de là : http://portal.uspto.gov/external/portal/pair et quand vous arrivez sur la page de recherche, assurez-vous que « n° de la demande (application number) » soit coché, et indiquez dans la ligne de recherche le numéro suivant : 60/966/724. Quand la page s’ouvre, cliquez sur l’onglet « Image File Wrapper », puis sélectionnez « Specification » et allez à la page 13 des spécifications. Là vous verrez les références virales des virus telles que notées ci-dessus et la date qui correspond est le « 28/08/07 », soit longtemps avant que le virus n’ait été promu « nouvelle souche mortelle » apparue dans une ferme porcine au Mexique.

Merci de diffuser ce message largement autour de vous, afin que les celles et ceux qui s'imaginent que les virus sont d'origine naturelle, perdent leurs illusions, reviennent à la raison et qu'ils ne se fassent pas vacciner, ni leurs enfants.







 




 

 

07/07/2009

OGM : La nature résiste à Monsanto ...!!!

AGRO-BIOTECH

OGM : résistance croisée inattendue chez une chenille de papillon

NOUVELOBS.COM | 07.07.2009 | 16:45

Des plantes transgéniques produisant deux toxines pour lutter contre des insectes ravageurs sont-elles protégées à long terme contre leurs attaques ?

Pectinophora gossypiella est un ravageur très répandu des champs de coton.

Pectinophora gossypiella est un ravageur très répandu des champs de coton. (Alex Yelich, University of Arizona)

Comme les bactéries face aux antibiotiques, les lépidoptères peuvent développer des résistances aux toxines de Bacillus thurigensis (Bt) introduites dans le maïs ou le coton pour éviter que leurs larves les mangent. Une nouvelle étude montre que même avec deux toxines des résistances croisées pourraient apparaître.

Dans le monde, 46 millions d’hectares sont aujourd’hui plantés avec des variétés transgéniques Bt. Après dix ans de culture environ, quelques cas de résistance aux toxines ont été observés dans les champs, notamment dans le sud des États-Unis avec le ver de l’Helicoverpa zea face à un coton Bt produisant la toxine Cry1Ac. D’autres cas ont été rapportés avec du maïs Bt en Afrique du Sud et à Puerto Rico.

Pour prévenir l’émergence de ces résistances, qui remettent en cause l’efficacité des OGM, les agriculteurs doivent laisser des zones ‘refuges’ autour d’un champ afin de maintenir un contingent d’insectes sensibles aux toxines. Les fabricants d’OGM ont de leur côté mis au point une nouvelle génération de plants transgéniques contenant deux toxines agissant sur des cibles différentes.

L’un de ces ‘OGM à deux coups’ les plus répandus est le coton Bt qui produit les toxines Cry1Ac et Cry2Ab. Aucun insecte résistant à ce coton transgénique n’a encore été repéré dans les champs. Cependant, l’équipe de l’entomologiste Bruce Tabashnik, de l’Université de l’Arizona (États-Unis), a montré en laboratoire qu’une résistance croisée aux deux toxines était possible.

Tabashnik et ses collègues ont sélectionné en laboratoire des vers roses du cotonnier (Pectinophora gossypiella) résistants à la toxine Cry2Ab, grâce à un régime alimentaire spécial. Ils ont constaté que des chenilles pouvant supporter des concentrations de Cry2Ab 240 fois plus élevées que la normale pouvaient aussi résister à des concentrations de Cry1Ac 420 fois plus élevées.

Les deux toxines ne ciblant pas le même récepteur dans le système digestif du ver, cette résistance croisée était en théorie peu probable. Les chercheurs soulignent que la manipulation inverse ne donne pas les mêmes résultats –sélectionner des vers résistants à la toxine Cry1Ac ne fournit pas de chenilles résistantes à Cry2Ab. La résistance croisée est donc asymétrique, expliquent les chercheurs, qui publient leurs travaux cette semaine dans les Proceedings of the National Academy of Sciences.

Selon Bruce Tabashnik, ces résultats ne signifient pas que le coton Bt produisant les deux toxines n’est plus efficace dans les champs pour lutter contre le ver rose mais ils montrent que la résistance croisée est possible et que les études doivent en tenir compte. Jusqu’à présent la plupart des travaux sur ce mécanisme avait testé un scénario (des chenilles sélectionnées pour leur résistance à Cry1Ac) mais pas sa réciproque, soulignent les signataires de l’article.

Cécile Dumas
Sciences-et-Avenir.com

07/07/09

Source : Nouvel Obs Sciences

Petite banniere 400x50

 

20:10 Publié dans Engrais, pesticides.., Monsanto; OGM, OGM et MONSANTO, USA, Israël | Lien permanent | |  Imprimer |  Facebook | | | | Pin it!

20/05/2009

USA : Monsanto propose une loi pour interdire les potagers des particuliers / Pétition

Encore le Dieu-Illuminati MONSANTO qui fait des siennes !

Etats-Unis : Monsanto propose une loi pour interdire les potagers des particuliers / Pétition

Etats-Unis : Monsanto propose une loi pour interdire les potagers des particuliers http://www.blogdei.com/index.php/2009/03/26/4793-etats-unis-monsanto-propose-une-loi-pour-interdire-les-potagers-des-particuliers
 
 
GROUND CONTROL
Lose your property for growing food?
Big Brother legislation could mean prosecution, fines up to $1 million
http://www.worldnetdaily.com/index.php?fa=PAGE.view&pageId=92002
 
NEW !! ONLINE PETITION !! A SIGNER, pétition contre la loi HR875
SIGN the petition to defeat HR875

http://www.leavemyfoodalone.org/


Attention il faut se réveiller, écrivez à votre député car il y a urgence. Monsanto n'est il pas l'inventeur de l'agent orange?

La dictature: Monsanto veut interdire les potagers aux us?!!!!!!
H.R.875 ou comment criminaliser les cultures biologiques, jusqu'à votre potager.

Aujourdhui aux états-unis ! Demain ils feront la même chose chez nous. Réagissez et faire circuler. On pourrait dire que cela nous concerne peu cette loi (H.R.875) qui est sur le point d'être passée aux US, mais les sponsors étant les bio_terroristes Monsanto, Cargill, Tyson, ADM....Cette loi offre d'augmenter la sécurité des sources de nos aliments en forçant TOUT producteur COMMERCIAL OU NON (potagers des particuliers y compris) à démontrer l'innocuité de sa production au travers d'une batterie de tests comme seules peuvent se payer les multinationales.
 
C'est le monde à l'envers, car demain Monsanto, Cargill, Tyson, ADM.... pourront porter plainte contre tous les agriculteurs non patentés chez eux, pour pollution de leur production! Il est temps de se révolter contre ces compagnies qui
ne pensent les pays que comme des fermes géantes où nous sommes le bétail à asservir.

Les liens sont en anglais, utiliser la traduction google
.

Source : http://shepardpolitics.blogspot.com/2009/03/hr-875-would-essentially-outlaw-family.html

Source : http://www.opencongress.org/bill/111-h875/comments/1?navtab=comments&comment_sort=newest

___________________________________________________
against HR875 S425 LAW => SUBSCRIBE THIS GROUP!

H.R.875 or how to criminalize organic crops, even your backyard . We (we = French people, in this case) could say that we are not concerned by this law (H.R.875) which is about to become effective in the USA ; but when we know the sponsors are the bio-terrorists, like Monsanto, Cargill, Tyson, ADM,etc.

This law offers to improve the safety of our food in compelling EACH producer (both the COMMERCIAL AND NON COMMERCIAL) to prove the innocuousness of his production through a long strings of tests, SO long that only multinationals companies could afford.

Web links (in English) :

http://shepardpolitics.blogspot.com/2009/03/hr-875-would-essentially-outlaw-family.html

http://www.opencongress.org/bill/111-h875/comments/1?navtab=comments&comment_sort=newest

The world's gone crazy because tomorrow Monsanto, Cargill, Tyson, ADM, etc. will be able to press charges against all non-licensed farmers for seed contamination (!!!) It's time for us to revolt against those companies that consider countries only as giant farms where we are the cattle to enslave.

OGM et Rond-up : Quand la nature reprend tous ses droits !

Nouvel article de Sylvie SIMON à paraître dans la revue "VOTRE SANTE"

Effet boomerang chez Monsanto :

Aux États-Unis, cinq mille hectares de culture de soja transgénique ont du être abandonnés par les agriculteurs et cinquante mille autres sont gravement menacés. Cette panique est due à une « mauvaise » herbe qui a décidé de s’opposer au géant Monsanto, connu pour être le plus grand prédateur de la Terre. Insolente, cette plante mutante prolifère et défie le à base de glyphosphate, auquel nulle « mauvaise herbe ne résiste ».

Quand la nature reprend le dessus.

C’est en 2004, qu’un agriculteur de Macon, en Géorgie, ville située à environ 130 kilomètres d’Atlanta, remarqua que certaines pousses d’amarantes résistaient au Roundup dont il arrosait ses cultures de soja.

Les champs victimes de cette envahissante mauvaise herbe ont été ensemencés avec des graines Roundup Ready, qui comportent une semence ayant reçu un gène de résistance au Roundup auquel nulle « mauvaise herbe ne résiste ».

Depuis cette époque, la situation s’est aggravée et le phénomène s'est étendu à d'autres états, Caroline du Sud, et du Nord, Arkansas, Tennessee et Missouri. Selon un groupe de scientifiques du Centre for Ecology and Hydrology, organisation britannique située à Winfrith, dans le Dorset, il y aurait eu un transfert de gènes entre la plante OGM et certaines herbes indésirables, comme l’amarante.
Ce constat contredit les affirmations péremptoires et optimistes des défenseurs des OGM qui prétendaient et persistent à affirmer qu'une hybridation entre une plante génétiquement modifiée et une plante non-modifiée est tout simplement « impossible ».

Pour le généticien britannique Brian Johnson, spécialisé dans les problèmes liés à l’agriculture : « Il suffit d’un seul croisement réussi sur plusieurs millions de possibilités. Dès qu’elle est créée, la nouvelle plante possède un avantage sélectif énorme, et elle se multiplie rapidement. L’herbicide puissant utilisé ici, à base de glyphosphate et d’ammonium, a exercé sur les plantes une pression énorme qui a encore accru la vitesse d’adaptation. » Ainsi, un gène de résistance aux herbicides a, semble-t-il, donné naissance à une plante hybride issue d’un saut entre la graine qu’il est censé protéger et l’amarante, devenue impossible à éliminer.

La seule solution est d’arracher les mauvaises herbes à la main, comme on le faisait autrefois, mais ce n’est pas toujours possible étant donné l’étendue des cultures. En outre, ces herbes, profondément enracinées sont très difficiles à arracher et 5 000 hectares ont été tout simplement abandonnés.

Nombre de cultivateurs envisagent de renoncer aux OGM et de revenir à une agriculture traditionnelle, d’autant que les plants OGM coûtent de plus en plus cher et la rentabilité est primordiale pour ce genre d’agriculture. Ainsi Alan Rowland, producteur et marchand de semences de soja à Dudley, dans le Missouri, affirme que plus personne ne lui demande de graines Monsanto de type Roundup Ready alors que ces derniers temps, ce secteur représentait 80 % de son commerce. Aujourd’hui, les graines OGM ont disparu de son catalogue et la demande de graines traditionnelles augmente sans cesse.

Déjà, le 25 juillet 2005, The Guardian publiait un article de Paul Brown qui révélait que des gènes modifiés de céréales avaient transité vers des plantes sauvages, créant ainsi une « supergraine » résistante aux herbicides, croisement « inconcevable » par les scientifiques du ministère de l’environnement. Depuis 2008, les media agricoles américains rapportent de plus en plus de cas de résistance et le gouvernement des États-Unis a pratiqué d’importantes coupes budgétaires qui ont contraint le Ministère de l’Agriculture à réduire, puis arrêter certaines de ses activités.

Plante diabolique ou plante sacrée

Il est amusant de constater que cette plante, « diabolique » aux yeux de l’agriculture génétique, est une plante sacrée pour les Incas. Elle fait partie des aliments les plus anciens du monde. Chaque plante produit en moyenne 12 000 graines par an, et les feuilles, plus riches en protéines que le soja, contiennent des vitamines A et C et des sels minéraux.

Ainsi ce boomerang, renvoyé par la nature sur Monsanto, non seulement neutralise ce prédateur, mais installe dans des lieux une plante qui pourra nourrir l’humanité en cas de famine. Elle supporte la plupart des climats, aussi bien les régions sèches que les zones de mousson et les hautes terres tropicales et n’a de problèmes ni avec les insectes ni avec les maladies, donc n’aura jamais besoin de produits chimiques.

Ainsi, « la marante » affronte le très puissant Monsanto, comme David s’opposa à Goliath. Et tout le monde sait comment se termina le combat, pourtant bien inégal ! Si ces phénomènes se reproduisent en quantité suffisante, ce qui semble programmé, Monsanto n’aura bientôt plus qu’à mettre la clé sous la porte. À part ses salariés, qui plaindra vraiment cette entreprise funèbre ?

Sylvie SIMON
 

Petite banniere 400x50

 

20:11 Publié dans Manipulations génétiques, Monsanto; OGM, OGM et MONSANTO | Lien permanent | |  Imprimer |  Facebook | | | | Pin it!

10/05/2009

USA/Illuminati : Vers une dictature alimentaire mondiale

Une dictature alimentaire en train de naître en Amérique grâce à nos chers amis les Illuminati


Une proposition de loi américaine, HR 875, (vient du parlement et non de la présidence) envisage de supprimer aux petits producteurs horticoles et agricoles de fournir directement aux consommateurs des produits non contrôlés, d’origine organique.

Plus de marchés dans les villes ni de stands au bord des routes.

Dans la loi figure aussi un argument antiterroriste, bien sûr.

Il y aura aussi une dictature alimentaire, après une dictature vaccinale.

Que voyez-vous comme logo sur le site du Congrès US ?
La pyramide avec l'oeil, n'est-ce pas ?


Text of H.R. 875: Food Safety Modernization Act of 2009
http://www.govtrack.us/congress/billtext.xpd?bill=h111-875

HR 875: A Bill That Would Regulate The Small Family Farm Out Of Business
http://www.lepost.fr/article/2009/03/21/1465921_hr-875-a-bill-that-would-regulate-the-small-family-farm-out-of-business.html

GROUND CONTROL
Lose your property for growing food?
Big Brother legislation could mean prosecution, fines up to $1 million

http://www.worldnetdaily.com/index.php?fa=PAGE.view&pageId=92002

Welcome to LeaveMyFoodAlone.org : La pétition
http://www.leavemyfoodalone.org/