Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/02/2009

Mondialisation : Basta ! - « Le vrai risque pour la France c’est l’émergence d’un Etat autoritaire »

Par Elise Picon, Ivan du Roy (6 janvier 2009)

Pour bien commencer l’année, Basta ! a choisi d’interviewer Emmanuel Todd, démographe, sociologue et historien, sur les grands enjeux qui nous attendent en 2009 et les défis à relever. Dérive sécuritaire, néo-libéralisme fou, possible retour de la lutte des classes, triste état de la gauche ou fracture générationnelle … Loin des discours convenus, l’auteur de « Après la démocratie » nous livre son analyse, et explique pourquoi il souhaite l’instauration d’un protectionnisme européen, le seul choix capable selon lui d’enrayer la crise sociale et écologique. Entretien en image.

Voir toutes les vidéos ici : http://www.bastamag.net/spip.php?article347

Dans son livre « Après la démocratie », publié en octobre chez Gallimard, Emmanuel Todd s’interroge sur le sens de l’élection de Nicolas Sarkozy et ce qu’elle signifie dans l’évolution de la société française. Est-ce la fin du grand principe d’Egalité qui, avec celui de Liberté, caractérisait et structurait la société française ? Le démographe, sociologue et historien, spécialiste des structures familiales, nous interpellent également sur les menaces qui pèsent sur notre société : la dérive vers une « République ethnique » ou un Etat autoritaire, le triomphe de l’individualisme et du narcissisme qui empêche l’émergence de nouveaux projets collectifs, le vide de la pensée économique, la fracture générationnelle… Emmanuel Todd mène aussi la charge contre le libre-échange, « la concurrence de tous contre tous » comme horizon indépassable. Il prône la mise en place d’un protectionnisme européen, seule alternative crédible selon lui pour protéger emplois et salaires, redynamiser le marché intérieur face à la crise et enrayer la baisse quasi générale du niveau de vie. Face à l’avatar des crispations identitaires, il souhaite le retour d’une lutte des classes non-violente contre les « 1 % » les plus riches, qui réconcilierait ouvriers et « bobos » maltraités par le système. Après avoir prédit l’effondrement de l’URSS (La Chute finale, 1976) et la fin de l’hégémonie états-unienne (Après l’empire, 2002), Emmanuel Todd nous met en garde quant à l’avenir d’une démocratie déjà malmenée.

Basta ! : Comment analysez-vous le durcissement sécuritaire et les tentatives de plus en plus fréquentes de criminaliser toute forme de contestation, de la révolte des banlieues à l’affaire de Tarnac, un durcissement qui ne date pas de Sarkozy mais qui semble prendre un sérieux coup d’accélérateur ?

« C’est le libre-échange qui provoque de la xénophobie »

Vous appelez de vos vœux la fin du libre-échange et l’avènement d’un protectionnisme économique en Europe. Comment éviter qu’une Europe convertie au protectionnisme ne favorise la xénophobie, les nationalismes, voire les impérialismes économiques ou guerriers des grands blocs – Etats-Unis, Europe, Chine, Brésil… – sur le reste de la planète ?

 Les classes populaires chinoises sont directement exploitées par les classes supérieures « occidentales », écrivez-vous. On pourrait dire de même de l’Inde et de certains pays d’Afrique, d’Asie ou d’Amérique latine pour leurs mains d’œuvre ou leurs ressources naturelles. Certains voient là un mécanisme, certes brutal, mais qui, par les créations d’emplois et les salaires qu’il génère au Sud, permet un juste rééquilibrage des choses après plus d’un siècle de pillage et de domination économique. Une sorte de redistribution des richesses entre le Nord et le Sud. Qu’en pensez-vous ?

«  Les économistes qui sont aux commandes me semblent intellectuellement cramés »

 Face à « l’aveuglement » des élites actuelles que vous dénoncez, à l’insatiable quête de pouvoir de ce que vous appelez « la classe capitaliste », identifiez-vous une relève capable de penser et de créer la société de demain, en particulier dans le domaine économique ?

 «  Les délires de Rachida Dati sur la possibilité de mettre en prison des gamins de douze ans sont bien dans l’esprit du temps »

Parallèlement à la fracture sociale, voyez-vous se profiler une fracture générationnelle, dont les prémices seraient la révolte des banlieues en 2005 ou celle de la jeunesse grecque en décembre ? Une fracture entre une jeunesse de plus en plus précarisée d’un côté,et des retraités de plus en plus nombreux de l’autre, qui auront plus ou moins réussi à conserver un mode de vie et des droits dont ne bénéficieront pas les générations suivantes…

 Comment réconcilier les classes moyennes des centre villes qui votent plutôt à gauche, et les ouvriers relégués en lointaine banlieue, toujours tentés par le vote FN ? Quelles valeurs communes pourraient, demain, rassembler l’ouvrier de Sandouville, le surdiplômé manifestant contre le CPE, le fonctionnaire privatisé ou le jeune émeutier de banlieue, tous « maltraités » par le système économique ?
 
Quel regard portez-vous sur l’état de la gauche en France ? Vous paraît-elle apte à répondre aux grands enjeux qui se dessinent, à dépasser la simple critique du système ?

«  L’Europe délocalise sa pollution comme elle délocalise sa production »

Si la question sociale est très présente dans votre livre, vous n’abordez quasiment pas les enjeux environnementaux. Un modèle protectionniste en Europe ne risque-t-il pas d’être incompatible avec la prise en compte globale des contraintes écologiques et la mise en œuvre d’efforts communs pour moins polluer et consommer, chacun exigeant de l’autre les efforts les plus coûteux ?

Recueilli par Ivan du Roy

Réalisé par Elise Picon

Source :  http://www.bastamag.net/spip.php?article347

25/01/2009

Nouvel Ordre Mondial : Citation de Rockefeller sur le

Nouvel Ordre Mondial

fonzibrain

Quand les gens intelligents se piquent de ne pas comprendre, il est constant qu’ils y réussissent mieux que les sots (André Gide).

La preuve, quand ils entendent cela :

“Quelques-uns croient même que nous (la famille Rockefeller) faisons partie d’une cabale secrète travaillant contre les meilleurs intérêts des États-Unis, caractérisant ma famille et moi en tant qu’internationalistes et conspirant avec d’autres autour de la Terre pour construire une politique globale plus intégrée ainsi qu’une structure économique – un seul monde si vous voulez. Si cela est l’accusation, je suis coupable et fier de l’être.”

David Rockefeller, MEMOIRES, page 405

Hé bien, ils ne comprennent pas !

Source :  http://www.agoravox.fr/auteur.php3?id_auteur=33369

Nouvel ordre mondial : "Personne, je dis bien personne, ne pourra s'y opposer"

http://www.lepouvoirmondial.com/media/00/00/507399672.jpg

Ce vendredi 16 janvier 2009, notre président a présenté ses voeux aux corps diplomatiques étrangers, une fois de plus il parla de ce nouvel ordre mondial, mais cette fois, en des termes très durs, presque menaçants : "nous irons ensemble vers le nouvel ordre mondial, et personne, je dis bien personne ne pourra s’y opposer".

Nous sommes à la fin de la première guerre du Golf , George Bush vient de "délivrer" le Koweit en tuant des centaines de milliers de soldats Irakiens, et indirectement des centaine de milliers de civils, qu’il abandonna à Saddam le sanguinaire, après les avoir appelés à se révolter.

Il fait alors un discours où il utilise une expression,"New World Order", qu’il qualifie de cette manière : "We have before us the opportunity to forge for ourselves and for future generations a new world order, a world where the rule of law, not the law of the jungle, governs the conduct of nations. When we are successful, and we will be, we have a real chance at this new world order, an order in which a credible United Nations can use its peace-keeping role to fulfil the promise and vision of the U.N.’s founders."On n’y apprend que ce projet est vieux, qu’il date au minimum des fondateurs de l’ONU, il est curieux que Bush précise que la loi qui gouvernera le nouvel ordre ne sera pas la loi de la jungle, ce qui est somme toute logique venant d’un régime démocratique, on remarque aussi une totale confiance dans la réussite de ce projet mais c’est surtout une expression totalement vide de sens qui est maintenant utilisée par des politiques, des journalistes, des penseurs. Depuis la crise financière, j’ai pu me rendre compte de l’augmentation de l’utilisation de cette expression, tout simplement grâce aux alertes Google, qui sortent bien plus souvent qu’auparavant.

Je ne vais pas critiquer ce NWO, vu que je ne sais pas ce que c’est !

Le plus incroyable dans cette histoire de new world order, qui nous est destiné à nous les habitants de la terre, c’est que personne n’a pris la peine de nous expliquer ce qu’il en est vraiment, parce que pour l’instant c’est juste un terme fourre-tout, et c’est ça le problème, on ne sait pas ce que c’est, en revanche le mouvement vers ce nouvel ordre est bien réel et nos dirigeants nous le rappellent assez souvent.

Je veux juste vous faire part de mon inquiétude, quand les plus puissants sur terre nous promettent un système mondial, sans que nous n’ayons le choix, je me fais du souci, et c’est être sain d’esprit que de réagir de la sorte !

Inquiétude, parce que depuis hier, et les voeux de Sarkozy aux ambassadeurs, nous avons appris, presque à nos dépens et menacés du doigt, que "nous irons ensemble vers le nouvel ordre mondial,et personne, je dis bien personne ne pourra l’empêcher" (vidéo). Au moins cela a le mérite d’être clair ! et le site officiel avec le discours intégral, à écouter.

Je ne peux m’empêcher de penser, que, vu le ton employé, la gestuelle, et le public, des ambassadeurs, il ne fait aucun doute que ce n’est pas de gaieté de coeur que les nations du monde entier vont accepter ce nouvel ordre, sinon pourquoi les menacer ?

La manière dont Sarkozy nous présente le NWO me fait penser au texte de l’éditorialiste du Financial Time, Gideon Rachman, qui a crée la polémique avec son article "
and now, for a world government", qui comme son titre l’indique se fait l’apôtre d’un gouvernement mondial, mais tenez vous bien, non démocratique, parce que sinon ça ne fonctionne pas : "La gouvernance internationale ne tend à être efficace que lorsqu’elle est anti-démocratique", dit-il avant de conclure : "Tant que personne ne cassera ce problème, ce plan de gouvernement mondial restera sous clé aux Nations Unies". On apprend donc, une fois de plus que ce projet, celui d’un système fasciste à l’échelle planétaire existe, les plans sont là !

Sarkozy a dit aux ambassadeurs ce que Gideon Rachman a dit à ses lecteurs, vous n’aurez pas le choix !

Quid de la démocratie, le choix, c’est quand même la base d’un système démocratique, en même temps, quand on voit que deux nations ont rejeté, démocratiquement, le traité constitutionnel, et l’Irlande, le traité de Lisbonne (qui, par référendum aurait été rejeté dans de nombreux pays), mais que le processus continue comme si de rien n’était, on est en droit de se poser des questions sur l’avenir de notre système démocratique.

Je pense que le fait de virer des journalistes, des directeurs de rédaction,
réorganiser le pôle audiovisuel public extérieur, avant la fusion de TV5, France 24 et RFI, nommer le directeur de l’audiovisuel public et donc contrôler l’information publique, signifier la fin des juges d’instruction (la chose la plus grave), devrait nous alerter sur l’orientation générale de la politique en France, ce n’est d’ailleurs pas pour rien que Le Nouvel Observateur, Mediapart, Marianne, Les Inrockuptibles et Rue 89 lancent un appel commun pour la défense de la liberté et du pluralisme de l’information face aux projets du gouvernement, cette suppression de nombreux contre-pouvoirs, de manière réfléchie et organisée, ne peut avoir qu’un but, la préparation médiatique, juridique, politique à un agenda spécifique, sinon pourquoi camisoler les médias, ou rompre l’indépendance de la justice ?

On ne peut pas nier ces phrases, elles existent, ceux qui les prononcent existent et leurs sens aussi, quand on lit dans les mémoire de Rockefeller : "Quelques-uns croient même que nous (la famille Rockefeller) faisons partie d’une cabale secrète travaillant contre les meilleurs intérêts des États-Unis, caractérisant ma famille et moi en tant qu’internationalistes et conspirant avec d’autres autour de la Terre pour construire une politique globale plus intégrée ainsi qu’une structure économique – un seul monde si vous voulez. Si cela est l’accusation, je suis coupable et fier de l’être." David Rockefeller, MEMOIRES, page 405, on ne peut pas détourner la tête et oublier, il faut faire des liens et prendre la mesure des changements en devenir.

Quand on lit cette phrase, quand on pense à l’éditorial de Gideon Rachman, quand on entend Bush, Brown, Obama, Merkel, Zapatero, Berlusconi, utiliser ce terme et maintenant Sarkozy dire que "personne, je dis bien personne ne pourra s’y opposer", et bien, j’ai peur.

Pas une peur irrationnelle, mais une peur provenant d’analyse, de comparaison et de prospective.

Ce n’est pas un complot imaginaire, c’est une réalité tangible et aisément vérifiable, une oligarchie occidentale veut, depuis longtemps, créer un monde unifié, globalisé à tous les niveaux et incontournable. Je dis que ce n’est pas un complot, car c’est public, tout est public, les citations, le passage en force du traité de Lisbonne, le Patriot Act et autre arsenal législatif d’exception existe également, comme la concentration de médias et leurs connivences avec le pouvoir, tout est là, devant nous.

Protestation contre le Traité de Lisbonne
http://fr.youtube.com/watch?v=vCBIst10H-k

Quelques citations d’hommes politiques :

Gary Hart,directeur du CFR
Gary Hart exposes the NEW WORLD ORDER plan of Sr. & W. Bush
http://fr.youtube.com/watch?v=HTOCRa9lTZc

Clinton sur le N.O.M.
http://www.dailymotion.com/video/x2t3kb_clinton-sur-le-nom_news

Gordon Brown est le premier ministre de la Grande Bretagne qui remplace Tony Blair, depuis le 20 Juin 2007. Cette vidéo date du 1er Mai 2007 (d’après la source), et donc il n’était pas premier ministre à l’époque mais bon… Donc ce qui est intéressant ici, c’est le 1er Mai. Si vous avez étudiez l’origine de la fête du 1er mai, des Illuminatis, de la révolution d’indépendance des USA le 1er mai (n’hésitez pas à lire l’article sur le billet de 1 dollar pour comprendre un peu plus cette histoire de 1er Mai)… Cela ne m’étonne pas qu’un “loup du nouvel ordre mondial” fasse un discours pareil le 1er mai… Préparez vous à un Nouvel Ordre Mondial les amis, un monde où le terrorisme va devenir la top priorité des gouvernements du monde, ou même de ce gouvernement mondial qui est prévu pour bientôt… Le terrorisme n’est juste qu’un outil des Maîtres du Monde

De Villepin parle du nouvel ordre mondial
http://www.dailymotion.com/video/x7c53k_de-villepin-parle-du-nouvel-ordre-m_news

Source : http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=50561

18/01/2009

Gaza : Pour Roland Dumas, Nicolas Sarkozy est complice du « nettoyage ethnique » organisé par Israël

Roland Dumas, ancien ministre des Affaires étrangères et ancien Président du Conseil constitutionnel de la République Française (1), était interrogé par « Radio-Orient », ce jeudi 8 janvier 2009.

Au micro de Marie-Jo Sader, il a dénoncé la politique française au Proche-Orient, affirmant que « Nicolas Sarkozy et Hosni Moubarak ont manoeuvré avec leurs va-et-vient pour laisser le temps à l'armée israélienne de commettre le nettoyage humain à Gaza. C'est une terrible catastrophe quand on voit les résultats des massacres intervenus (..) sans qu'il y a une révolte autre que verbale (..). Des gens qui ne voulaient absolument pas arrêter le conflit immédiatement et qui laissaient le temps à Israël de faire son massacre (..). L'attitude de Monsieur Moubarak avec son complice, le président de la République française consiste à laisser le temps de la discussion, par des allers-retours, à l'armée israélienne de faire son travail, comme elle a l'habitude de le faire tous les deux ou trois ans, c'est-à-dire le nettoyage ethnique et inadmissible, je trouve que c'est amuser la galerie pour rien (..). La diplomatie est complice de l'administration américaine et de l'administration égyptienne. ».

Mecanopolis

Sources : Radio-Orient et Médiarabe.info

(1) Son père, Georges Dumas, a été une des grandes figures de la Résistance française. Membre du Parti socialiste clandestin et de l'Armée secrète, il sera dénoncé à la Gestapo, puis fusillé fin mars 1944.

Source : http://www.alterinfo.net/Pour-Roland-Dumas,-Nicolas-Sarko...

Roland Dumas : « Sarkozy est le complice d'Israël »
http://www.dailymotion.com/video/x7z05t_roland-dumas-sark...

11/01/2009

Le Nouvel Ordre Mondial, bientôt ? !

Pendant que nous sommes occupés par le conflit qui se déroule à Gaza et qui oppose Ies Israéliens aux Palestiniens.
Voilà ce que nos élites nous préparent sous couvert de crise économique mondiale : L'instauration du Nouvel Ordre Mondial !
 
Merkel, Sarkozy et Blair appellent à une gouvernance mondiale
 
Merkel appelle à nouvel ordre financier mondial face à crise
 
Front commun Sarkozy-Merkel pour une réforme du capitalisme
 
La venue des grandes révoltes et du nouvel ordre mondial