Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/07/2014

Chic alors, les criminels UE/USSionites, ont encore 11 avions en stock pour nous organiser des false falg !

http://1.bp.blogspot.com/-PtI3bPr-P7k/UqSMuHLfIhI/AAAAAAAAAUo/HhYc11fxpbE/s1600/972_israeli-mossad+cowards+and+assassins.....jpgParfois on se demande s'ils ne vont pas trop, trop, trop loin...... en nous prenant tous pour des imbéciles ? Et ça commence à devenir "INSUPPORTABLE" autant de manipulations, de mensonges et de propagande !

Ainsi selon un "rapport européen", les pays du Maghreb : le Maroc, l'Algérie et la Tunisie, seraient visés par des attentats terroristes genre celui du 11 septembre aux USA, par des mouvements djihadistes ! Surtout lorsque l'on sait que pour la majorité de ces mouvements, il s'agit de mercenaires et d'armées privées formées et financés par "toujours les mêmes" pour aller notamment déstabiliser les pays musulmans ou comme ce fut le cas en Ukraine dernièrement où se battent encore des mercenaires US et autres.

D'abord, que vient faire ici, "ce rapport européen" pour prévenir les pays du Maghreb de ces risques qui ont leurs propres services de renseignements et qu'auraient-ils à aller les espionner et à les infiltrer chez eux, comme d'habitude ?

Comme par hasard ce rapport "dit européen", ne sort dans la presse que le "30 juillet 2014", et juste après que le Maroc, la Tunisie et l'Algérie aient apporté depuis des semaines leur soutien à GAZA et à la Palestine, ce qui déplaît sûrement très fortement aux sionistes criminels.

Des menaces et avertissements juste déguisées en représailles ?

L'Algérie vient de le payer avec ce qu'ils appellent "le crash de l'avion" qui appartenait à "Air Algérie" dont nous ne saurons jamais ce qui s'est passé réellement, la France s'étant empressée de s'accaparer l'enquête et "tous les corps" des victimes !

Il leur reste apparemment encore "11 avions" en stock pour les balancer sur la gueule de tous ceux qui s'opposeraient aux plans des sionistes et qui ne seraient pas soumis à leur empire ! Et pourquoi pas sur la Russie aussi qui s'oppose à l'empire ?

Attendons-nous donc à d'autres false flag qui pourraient être commis en Europe et notamment en France par les sionistes qui comptete nu  du contexte de la guerre à GAZA pourraient encore faire supporter ces attentats terroristes aux arabes qui sont leurs cibles favorites !

Rappelez-vous qu'il leur fallait un avion pour perpétrer un attentat nucléaire sur Marseille !

 

Des attentats à la « 11 septembre » guettent la Tunisie, l’Algérie et le Maroc

Selon un rapport européen publié par le journal algérien, Al Khabar, mercredi 30 juillet 2014, des groupes d’extrémistes religieux auraient l’intention de perpétrer des attentats terroristes « à la 11 septembre » contre des institutions vitales dans des pays considérés comme des « Taghout », ennemis des mouvements djihadiste, à savoir: la Tunisie, le Maroc et l’Algérie.

Le même rapport indique que "11 avions ont été volés à Tripoli" après que les djihadistes ont pris d’assaut l’aéroport de Tripoli et qu’il serait fort possible que les extrémistes s’en servent pour accomplir leur actes terroristes.

D’ailleurs, les services de renseignements algériens, tunisiens et marocains ont multiplié leurs efforts après que des djihadistes ont confisqué "les 11 avions civils libyens stationnés à l’aéroport de Tripoli", toujours selon le même rapport.

Des pays comme la France, l’Italie, l’Espagne, la République de Malte, la Grèce et l’Egypte ont également mis leurs systèmes de défense anti-aérienne en état d’alerte.

http://directinfo.webmanagercenter.com/2014/07/30/des-attentats-a-la-11-septembre-guettent-la-tunisie-lalgerie-et-le-maroc/

30/11/2011

Londres menace l'Iran de "graves conséquences" après l'attaque contre son ambassade.

Allez ça continue les provocations, les mensonges et les manipulations.

Il faut à tout prix inventer les prétextes pour déclencher la 3ème guerre mondiale nucléaire au profit du NOM !

Encore une belle propagande sioniste et des mondialistes assoiffés de sang !

Pourraient-ils nous dire combien d'agents de la CIA, du Mossad et des services secrets français, anglais et autres se trouvaient parmi les manifestants ?

Comme la France le fait déjà en Turquie et au Liban.

Syrie: Les services secrets français vont-ils former les soldats déserteurs syriens?

Des officiers du Renseignement français ont été envoyés au Nord du Liban et en Turquie avec pour mission de constituer les premiers contingents de l'Armée syrienne libre grâce aux déserteurs ayant fui la Syrie, affirme le "Canard enchaîné" du 23 novembre. "Plusieurs membres du Service action de la DGSE et le Commandement des opérations spéciales (COS) sont déjà prêts en Turquie, s'ils en reçoivent l'ordre, à former ces déserteurs à la guérilla urbaine", affirme l'hebdomadaire.

http://www.noorinfo.com/Syrie-Les-services-secrets-franca...

Que de militaires laissés libres de déserter l'armée et de manifestants laissés libres de manifester et d'organiser le soi-disant le "printemps arabe" dans les pays musulmans dits de dictature, quand en France les indignés se font virer brutalement de la défense par les forces de l'ordre.

Qu'ils cessent de nous manipuler avec leurs mensonges et leur propagande raciste.

Du reste posez-vous la question de savoir, si ces ambassades et consultats disséminés dans le monde, ne sont pas les sièges de services secrets en tous genres.

Quoi de mieux que des diplomates pour être des agents de renseignements et renseigner leurs pays respectifs ?



Londres menace l'Iran de "graves conséquences" après l'attaque contre son ambassade

LEMONDE.FR avec AFP | 29.11.11 | 14h11   •  Mis à jour le 29.11.11 | 21h45

Le ton monte entre la Londres et Téhéran, après l'attaque, mardi 29 novembre, de deux complexes diplomatiques britanniques, dont l'ambassade de Grande-Bretagne dans la capitale iranienne, par des manifestants qui protestaient contre les sanctions décidées par Londres contre le pays en raison de son programme nucléaire controversé.
 
Voir la vidéo dans l'article original : ICI

"Nous tenons le gouvernement iranien responsable en raison de son incapacité à prendre les mesures nécessaires pour protéger notre ambassade, comme il est tenu de le faire", a déclaré le chef de la diplomatie, William Hague. "Bien qu'il ait dit qu'il était désolé de ce qui est arrivé et qu'il allait prendre des mesures, il n'en demeure pas moins que cette affaire constitue une très sérieuse erreur du gouvernement iranien", a souligné dans un communiqué M. Hague. "Il y aura assurément d'autres conséquences graves", même si aucun membre du personnel diplomatique ne manque à l'appel, a ajouté le secrétaire au Foreign Office. Londres a demandé à tous ses ressortissants en Iran "de rester chez eux" et "d'adopter un profil bas".

 

 

Des dizaines de manifestants iraniens ont pénétré dans l'ambassade de Grande-Bretagne à Téhéran, le 29 novembre 2011.

Des dizaines de manifestants iraniens ont pénétré dans l'ambassade de Grande-Bretagne à Téhéran, le 29 novembre 2011.REUTERS/STRINGER/IRAN

 

En début d'après-midi, des dizaines de manifestants ont escaladé le mur d'enceinte du parc et brisé les vitres de la chancellerie avant d'y pénétrer et de jeter des objets par les fenêtres, selon des images de la télévision d'Etat. Ils ont ensuite enlevé le drapeau britannique pour le remplacer par le drapeau iranien, a constaté un journaliste de l'AFP. Les manifestants ont également brûlé des drapeaux britanniques et israéliens, selon la télévision d'Etat.

Les forces antiémeutes qui protégeaient l'ambassade ne sont pas intervenues pour empêcher cette attaque qui s'est produite alors que plusieurs centaines de manifestants, qualifiés d"étudiants" par la télévision, étaient rassemblés devant la mission diplomatique pour réclamer sa fermeture et l'expulsion "immédiate" de l'ambassadeur. Plusieurs dizaines de policiers en tenue antiémeute ont finalement pénétré à leur tour dans l'enceinte de l'ambassade pour leur faireévacuer les lieux, selon les images de la télévision.

Après cette évacuation, le chef de la police de Téhéran, le général Hossein Sadjadi-Nia, est venu personnellement devant l'ambassade britannique pour demander aux manifestants toujours présents "de mettre fin à leur rassemblement". Mais en début de soirée, les manifestants sont entrés une deuxième fois dans l'ambassade pour y brûler des documents avant d'être définitivement évacués.

>>> Un portfolio de l'attaque de l'ambassade de Grande-Bretagne à Téhéran sur le site de l'agence de presse semi-officielle Fars News.

Moins d'une heure plus tard, quelque deux cents étudiants de la milice islamiste des bassidjis ont pénétré dans un deuxième complexe diplomatique britannique dans le nord de Téhéran, a rapporté l'agence officielle d'information IRNA. La police antiémeute s'est déployée en début de soirée devant l'entrée du site pour "mettre fin à la manifestation", selon les médias iraniens.

VIVES TENSIONS BILATÉRALES

Selon la correspondante du Financial Times en Iran, ces événements sont survenus dans le cadre d'une manifestation à laquelle participaient trois cents à cinq cents personnes pour marquer le premier anniversaire de l'assassinat du scientifique iranien Majid Shahriyari. Les services de renseignement israélien et occidentaux sont soupçonnés être derrière cet assassinat.

La police anti-émeute iranienne déloge les manifestants ayant pénétré dans l'ambassade britannique à Téhéran, le 29 novembre 2011.

La police anti-émeute iranienne déloge les manifestants ayant pénétré dans l'ambassade britannique à Téhéran, le 29 novembre 2011.AFP/ATTA KENARE

 

Bien que la Grande-Bretagne ait toujours nié toute implication dans cet assassinat, elle est considérée par les Iraniens les plus radicaux comme le chef de file des ennemis étrangers de l'Iran. Les tensions se sont à nouveau cristallisées après la décision de la Grande-Bretagne, comme d'une grande partie de la communauté internationale, de prendre des sanctions contre la République islamique à la suite de la publication, le 8 novembre, d'un rapport de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) qui établit que l'Iran travaille à la conception d'une bombe nucléaire. L'Iran a rejeté les conclusions du document, le jugeant "politique".

Les attaques contre la représentation diplomatique britannique sont les plus violentes depuis celle de l'ambassade américaine par des étudiants iraniens en 1980, qui avaient pris en otage cinquante-deux diplomates pendant quatre cent quarante-quatre  jours et avait entraîné la rupture des relations entre Téhéran et Washington. Comme alors, les manifestants ont qualifié l'ambassade britannique de "nid d'espions" et ont affirmé y avoir trouvé des "documents confidentiels d'espionnage".

"INACCEPTABLE" POUR LA COMMUNAUTÉ INTERNATIONALE

De hauts responsables britanniques "se sont entretenus avec le chargé d'affaires iranien à Londres pour demander instamment aux autorités iraniennes d'agir au plus vite afin de reprendre le contrôle de la situation et de protéger [leur] enceinte diplomatique, comme elles sont tenues de le faire par les conventions internationales", a indiqué le Foreign Office dans un communiqué, "scandalisé" par "l'intrusion inacceptable" des manifestants dans son ambassade à Téhéran. Une réunion de crise s'est également tenue à Downing Street en présence du premier ministre, David Cameron. Mercredi, le secrétaire au Foreign office, William Hague, fera une déclaration sur l'Iran devant le Parlement.

L'Union européenne et plusieurs pays, dont les Etats-Unis, la Russie, la France et l'Italie, ont également fermement condamné l'attaque "inacceptable" contre la mission britannique, que les Occidentaux ont indiqué vouloir porter devant le Conseil de sécurité de l'ONU. Ce dernier a immédiatement réagi, en condamnant "dans les termes les plus sévères" cette attaque.

Dans un communiqué publié par l'agence Mehr, le ministère des affaires étrangères iranien "exprime ses regrets pour le comportement inacceptable d'un petit nombre de manifestants en dépit des efforts de la police", et affirme avoir "demandé aux autorités de prendre immédiatement les mesures nécessaires" pour mettre fin à l'occupation de l'ambassade.

http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2011/11/29/ir...

Nucléaire iranien

Deux complexes diplomatiques britanniques, dont l'ambassade de Grande-Bretagne à Téhéran, ont été la cible, mardi 29 novembre, d'attaques de la part de manifestants iraniens.

En images A Téhéran, l'ambassade britannique prise pour cible

Les faits Les proches d'Ahmadinejad persécutés par la justice iranienne

Les faits L'Iran expulse l'ambassadeur de Grande-Bretagne

 http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2011/11/29/iran-des-manifestants-saccagent-l-ambassade-britannique-a-teheran_1610758_3218.html

18/01/2011

Des mercenaires européens arrêtés en Tunisie ? (vidéo)

Ils faisaient quoi ces mercenaires européens en Tunisie ?
Encore un coup monté par avance par les Illuminati-reptiliens ?

Quatre individus armés à bord d’un taxi ont été arrêtés dimanche 16 janvier 2011 vers 13 heures devant les locaux du Parti démocrate progressiste (soit derrière le siège du Gouvernorat de Tunis) au coin de la rue Mokhtar Attia, a affirmé Issam Chebbi, vice-président du PDP, à des chaînes étrangères et le site officiel du parti. Selon les premières informations (qui doivent encore être confirmées), il s’agirait de trois européens (de nationalité allemande, française et suédoise), et d’un syrien.

Le taxi était en stationnement et a paru suspect à un membre du PDP qui a appelé les forces de l’ordre au secours. Celles-ci, présentes devant le local du Gouvernorat sont arrivées immédiatement sur les lieux et procédé à l’arrestation des individus. Le site d’information Businessnews indique que ces quatre étrangers étaient en possession de permis de port d’armes  délivré par le ministère de l’Intérieur en date du 9 janvier 2011.

Tunisie : Mercenaires ou chasseurs de sangliers ?

http://www.dailymotion.com/video/xgljho_tunisie-mercenaires-ou-chasseurs-de-sangliers-y_news#from=embed



Selon une dépêche de l’AFP, publiée ce soir à 23h00, il ne s’agirait que de « ressortissants européens venus chasser le sanglier en Tunisie. »

Leila Ben Ali retire 1500 lingots d’or

Une autre information a attiré notre attention ce soir. Le 19 décembre 2010, Leila Ben Ali, épouse du dictateur du même nom, aurait retiré 1500 lingots d’or, pour une valeur  totale de 45 millions d’euros, d’une banque à Tunis avant de s’envoler vers Dubaï pour y déposer la précieuse cargaison (1). Or, c’est le 17 décembre que le jeune Mohammed Bouazizi, vendeur de fruits et légumes à Sidi Bouzid, s’est aspergé d’essence avant de s’immoler par le feu. Si aucune conclusion ne peut être clairement formulée à ce stade, il reste surprenant que Mme Ben Ali ait senti le vent tourner seulement deux jours après le début de la contestation, au point de mettre à l’abri une partie de sa fortune à l’étranger, et de quitter elle-même le pays.

Ces deux informations pourront sans doute être éclaircies dans les prochains jours, une fois que le chaos encore présent en Tunisie, et la confusion qui en découle, seront retombés.

Mecanopolis

Notes :

1. L’information, révélée par DNA-Algérie vendredi 14 janvier, a été confirmée dimanche 16 janvier par TF1 dans son journal télévisé de 20 heures.

http://www.mecanopolis.org/?p=21408

Tunisie : la « Révolution de Jasmin » récupérée par l’agenda mondialiste ?

Pas seulement récupérée mais surtout organisée par les promoteurs du Nouvel Ordre Mondial ! L'Islam n'est-il pas encore le seul rempart au monde qui nous protège du Nouvel Ordre Mondial ? A quand la suite des provocations dans les pays Arabes pour placer leurs pions ? Nous en avons un exemple avec les attaques récurrentes dirigées contre l'Iran qui refuse l'ingérence de l'Empire US et ses alliés.  

 

Le gouvernement de transition, à peine formé aujourd’hui en Tunisie, a annoncé ce soir le limogeage du gouverneur de la Banque centrale de Tunisie (BCT).

Thoufi Baccar, a été remplacé à la présidence de la BCT par Mustapha Kamel Nabli, ancien économiste en chef du département Moyen-Orient de la Banque Mondiale (BM), détenteur de la double nationalité américaine et tunisienne, a annoncé le gouvernement, qui n’a pas fourni d’explication officielle à ce changement.

Ainsi, la première mesure politique de ce « nouveau » gouvernement – dont seuls trois ministres sont issus de l’opposition légale (entendez « fabriquée ») – aura été d’assoir un agent mondialiste à la tête de la première institution économique du pays.

A suivre.

Mecanopolis

Merci à JVT de nous avoir communiqué l’info.

http://www.mecanopolis.org/?p=21448

 


11/01/2011

Ex-chef de la DGSE: "Al Qaida est mort en 2002" Alain Chouet

Lors d'une table ronde qui s'est tenue au Sénat le 29 janvier 2010 sur le thème "Où en est Al-Qaida", Alain Chouet - ancien directeur du Service de renseignement de sécurité à la DGSE - démystifie le concept "Al-Qaida" et dresse un tableau sans concession des réponses inadaptées et autres instrumentalisations faites par les pays occidentaux, sans pour autant dédouaner les dangers de l'extrémisme islamiste.


La vidéo que nous vous proposons est un montage des meilleurs moments du discours d'Alain Chouet (la version intégrale d'une durée de 22 minutes est visualisable ici : www.dailymotion.com/video/xc6jyy ).

Un discours passionnant et sans langue de bois qui se situe à des années-lumières du discours officiel sur le 11-Septembre et la “nébuleuse al-Qaida” que les médias relayent depuis bien trop de temps. Vous vouliez savoir ce que pensent nos “espions” d’al-Qaida ? Accrochez-vous, les masques tombent.

Sur le même thème, nous vous recommandons de visionner "Le Pouvoir des Cauchemars", un documentaire produit par la BBC et sous-titré par ReOpen911 qui démystifie le concept "Al Qaida" de manière bien plus radicale encore : il s'applique à démontrer qu’Al-Qaida n’existe pas et que l’idée d’une menace terroriste globale est un pur fantasme : www.dailymotion.com/video/xcn73w

Alain Chouet est un officier de renseignement français. Il a notamment occupé les fonctions de chef du bureau de coordination des recherches et opérations anti-terroristes (1980-1985) et celles de Directeur du Service de renseignement de sécurité à la Direction générale de la Sécurité extérieure (2000-02). N.B. Le "Service de renseignement de sécurité" est la branche anti-terroriste de la DGSE.

PLUS D'INFO sur www.REOPEN911.info
Le site français sur les attentats du 11 Septembre